Le lac d’Aydat

Le lac d’Aydat…

Ses atouts sont avant tout paysagers…. Ce lac est un lac de barrage volcanique, né de la coulée de lave issue des deux puys jumeaux La Vache et Lassolas, points d’attraction majeurs. Les eaux venant de la rivière de la Veyre, ont créé deux retenues naturelles de part et d’autre de ce barrage. Cette coulée, portant le nom de « Cheire » d’Aydat, date de plus de 8 500 ans !

 

Situé à 850m d’altitude, le lac d’Aydat, est le plus grand lac naturel régional d’Auvergne avec une superficie de 65 hectares et une profondeur maximale de 15 m. Il est le cœur touristique de la commune avec ses hébergements, ses commerces et restaurants mais aussi sa plage, son école de voile, son espace de sport indoor, son parcours accrobranche, ses promenades à dos d’ânes, ses circuits permanents de course d’orientation… et surtout la baignade surveillée en été !

 

Réhabilitation de la zone humide…

L’ancienne zone humide d’Aydat, naturellement présente jusque dans les années 1960-1970, a pu revoir le jour en mai 2012.

Cette zone constitue à elle seule un milieu riche et important pour la biodiversité du lac. Son rôle principal est l’épuration des eaux de la Veyre grâce à la présence d’une végétation adaptée qui limite les apports de phosphore dans le lac d’Aydat.

Possibilité de se promener dans cette zone par un cheminement de pontons avec passerelles et observatoires sur mare permettant de voir de multiples espèces d’oiseaux.

Des sorties accompagnées sont organisées d’avril à novembre pour découvrir la richesse de cette biodiversité.

 

Labellisé Pavillon Bleu depuis 2013…                     

Ce renouvellement marque une fois de plus le travail réalisé par Mond’Arverne Communauté, l’Office de Tourisme, la commune d’Aydat et le Syndicat Mixte de la Vallée de la Veyre et de l’Auzon (SMVVA) qui poursuivent leurs efforts pour améliorer la qualité de la gestion de l’eau, du tourisme et de l’environnement du plus grand lac naturel d’Auvergne.

En 2018 et dans le cadre du label, le site d’Aydat s’est engagé dans plusieurs actions de valorisation pour sensibiliser à l’environnement :

  • Nettoyage du lac en avril ;
  • Exposition sur la zone humide traitant de la forêt et des arbres « Est-ce ainsi que les arbres vivent ? » ;
  • Lectures et Jeux Nature : En partenariat avec la ludothèque « Le Joueur Arverne » et la médiathèque intercommunale, 4 animations ont eu lieu sur la plage du lac et se sont déroulées sous un chapiteau où le public a pu jouer ou lire des ouvrages sur le thème de l’environnement, de l’eau et de la biodiversité ;
  • École d’Aydat, label E3D (Etablissement en Démarche globale de Développement Durable) : l’école s’est engagée dans une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires ;
  • Installation de poubelles de tri sur la plage concernant les cartons et bouteilles en verre ;
  • Sensibilisation des visiteurs au nourrissage des canards via des panneaux d’information pédagogiques.

 

Se baigner au lac d’Aydat :

Situé à 20 minutes de Clermont-Ferrand, facile d’accès, le lac d’Aydat, dans son écrin boisé et volcanique, permet la pratique d’activités nautiques mais pas seulement… C’est également l’endroit idéal pour se rafraîchir et profiter de la baignade, qui est surveillée en juillet et août, de 13h30 à 19h !
(En dehors de cette période et horaires, la baignade est non surveillée et interdite par arrêté préfectoral).

Le site est également équipé d’une aire de jeux pour enfants, un terrain de volley et une aire de pétanque pour le plus grand plaisir des personnes aimant fréquenter ce lieu. Des barbecues, en accès libre, permettent de pique-niquer sur place.

Avec sa plage aménagée, propice au farniente et à la détente, le site est idéal pour passer un bon moment en famille ou entre amis.

 

Analyses, surveillance des eaux de baignade…

Un lac, ça vit… Son eau se renouvelle grâce à un cours d’eau qui l’alimente et à celui qui en sort. Pour le lac d’Aydat, il s’agit de la rivière La Veyre dans les deux cas. Dans le lac, il y a également des végétaux et des animaux, qui constituent un écosystème. Celui-ci vit et vieillit, le développement des végétaux entraîne une diminution d’oxygène.

Depuis quelques années, de fortes proliférations de cyanobactéries sont observées sur les plans d’eau et engendrent un dysfonctionnement écologique. Ce n’est pas une pollution en tant que telle. Les cyanobactéries sont l’une des premières bactéries présentes sur terre et sont même à l’origine de l’oxygène sur la terre ! Elles sont d’ailleurs présentes dans les sédiments du lac depuis son origine.

Leur prolifération est due, entre autre, lors de la présence abondante de nutriments (principalement le phosphate) mais également au réchauffement de la masse d’eau, ce phénomène se passe principalement en été. Elles meurent à l’occasion d’un changement important de température et de mouvement de la masse d’eau du lac.

C’est pourquoi, la qualité de l’eau est contrôlée très régulièrement tout au long de la saison estivale, ceci pour une totale transparence envers les usagers sur le site.

Les résultats des analyses sont affichés sur place à l’école de voile, au poste de secours et à l’Office de Tourisme.

 

 

 

Veuillez accepter l’utilisation de cookies et nos conditions générales.